Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Mar

HISTOIRES CORSES

Publié par jean jo

Voici quelques histoires étonnantes concernant des véhicules très anciens et intéressants, qui illustrent assez bien différentes facettes de l'âme et de l'identité Corses, à la fois le bon côté et le caractère un peu vif des habitants de l'île.

 

Elles m'ont été rapportées par les personnes qui m'ont révélé la présence de ces épaves et il va sans dire qu'elles sont authentiques. Les avoir inventées n'aurait aucun sens.

 

L'aventurier

 

Direction un coin perdu dans une région oubliée de tous. Dans les années 30, un jeune ingénieur, qu'aucune famille ne retient plus ici, décide de quitter sa terre natale pour aller refaire sa vie aux antipodes. Il part sans se retourner, ne laissant qu'une petite maison et sa voiture, sagement garée à côté.

 

Et voici que j'apprends avec stupéfaction que, 80 ans plus tard, elles seraient toujours là !

 

Touché par ce destin hors normes, je décide, un beau matin de septembre 2010, de partir sur les traces de cet aventurier en me rendant là où tout a commencé et, d'un certain côté, tout a fini pour lui....

 

"Vous verrez, m'informe-t-on, l'endroit est chargé de mystère et d'émotion".

 

Après 4 heures de route, j'arrive enfin sur place.

 

Plan en mains, je n'ai aucun mal à trouver la maison. Je suis saisi par le silence qui règne en ce lieu.

  SAM 1330

 

Sans attendre, je commence par visiter le jardin envahi par la végétation. La demeure est ouverte aux quatre vents mais je n'y pénetrerai pas, par respect pour son propriétaire.

 

Après 10 minutes d'exploration, rien. Je repère alors un passage sur la droite, à travers les arbustes, entre la maison et le mur de soutènement.

SAM 1328bis

 

Ecartant prudemment les arbousiers sauvages qui l'isolent de la route, je tombe sur un espace réduit, caché par un véritable mur végétal. Amusé, je fais le parallèle avec les Egyptologues partant à la découverte des mystères de la Grande Pyramide....Divers branchages recouvrent le sol. Mon attention est alors attirée par une pointe métallique qui émerge et que je saisis avec précaution.

 

SAM 1322

 

Certain de toucher au but, je commence à dégager lentement les branches qui, manifestement, recouvrent une forme volumineuse et, après un dernier effort, m'apparaît une aile......

 

SAM 1327

 

puis les stries d'un capot.....

 

SAM 1323

 

....puis un train avant......

 

SAM 1316

 

....et c'est une petite carrosserie qui se dévoile devant moi. Bien sûr, avec les années, la structure bois n'est plus qu'un souvenir, mais je parviens à me représenter la silhouette générale de la bête. Je note que la colonne de direction est toujours en place mais rien, à ce stade, ne permet d'identifier l'engin.....

 

SAM 1308

 

 

La forme générale me fait immédiatement penser aux années 20. Il s'agit d'une petite voiture, peut-être biplace. L'absence de moteur ne facilite pas non plus l'identification....

 

SAM 1309

SAM 1310

SAM 1315

SAM 1324

 

Je trouverai finalement la réponse en examinant les moyeux : sous une couche de graisse poussièreuse que je retire avec d'infinies précautions, je distingue 6 lettres qui me dévoilent enfin l'identité de la machine car je parviens à lire : M.A.T.H.I.S. !!!!

 

SAM 1325

Photo1498l

 

Une MATHIS des années 20 ! Peut-être un modèle 6 HP type P comme celui-ci...

1924 Mathis P 02

 

Un peu sonné par cette exhumation, je prends soin de remettre les branchages en place, avec le même respect que les rares personnes m'ayant précédé et je décide de me retirer sur la pointe des pieds, laissant cette MATHIS replonger dans son sommeil auprès de sa maison, dans l'attente, désormais vaine, du retour du maître des lieux. 

 

SAM 1320

SAM 1314

 

 

 Feu à volonté !


Impressionnant : cette RENAULT a été victime d'une embuscade sur une petite route, dans les années 30...Une rafale de mitraillette a envoyé son conducteur dans le fossé, sans le tuer, toutefois....Il m'a été rapporté qu'il s'agissait d'un haut fonctionnaire, mais je n'ai pas pu établir son identité avec certitude.... Quoi qu'il en soit, la voiture a terminé sa course couchée sur le flanc gauche et elle est demeurée ainsi...

 

Je décide de monter la réveiller le 24 février 2010 à 7h00 du matin....Arrivé sur place, je stationne le long de la route et j'emprunte un petit chemin qui contourne un énorme buisson d'épineux.

 

DSC09544

DSC09545

 

L'arbre du dessus, en bordure de la chaussée, permet de se représenter l'embardée de la voiture.

 

DSC09547

 

Je décide de m'approcher....

 

DSC09546

 

Le moteur 4 cylindres est toujours en place. Au prix de quelques contorsions, je parviens à le photographier à l'endroit.

 

DSC09550

 

Poussé par la curiosité, je glisse un oeil dans l'habitacle. Le pédalier, le volant et la colonne de direction sont toujours là.  Je pense avoir affaire à une Celtaquatre 1937 ou 38.

 

DSC09557

 

Pivotant vers l'arrière, je découvre les petits trous de même diamètre qui accréditent la thèse du mitraillage : il ne peut s'agir d'une arme de chasse (les épaves servent souvent de défouloir) et, de plus, la partie arrière est inaccessible car ingérée par le buisson...

 

DSC09556

 

Je demeure un instant interdit devant cette actrice rouillée d'une scène de violence, regrettant qu'elle ne puisse m'expliquer plus en détails la mésaventure dont elle fut victime voilà plus de 70 ans....

 

DSC09552

 

.....puis je la rends à son buisson qu'elle ne quittera pas de sitôt.

 

DSC09555

DSC09554

DSC09549

 

 

En prison !

 

Une histoire à peine croyable : un jardin servant de parking privé au bout d'une impasse, dans l'immédiat après-guerre. Un conflit de voisinage au sujet de la largeur du chemin d'accès et une procédure qui aboutit à la construction d'un muret empêchant l'accès au parking.

 

Petit détail : le muret est érigé alors que les voitures sont dans le jardin, les bloquant irrémédiablement. Et, depuis 60 ans, rien n'a bougé, leur propriétaire ayant épuisé tous les recours légaux pour résoudre ce problème. Aujourd'hui, les protagonistes sont morts mais les 2 voitures, une MATFORD Alsace V8 et une PEUGEOT 201 sont toujours là.

 

C'est accompagné d'un habitué des lieux que je me rends sur place, un jour de décembre 2010....

 

Au bout de l'impasse, je remarque que la barrière en bois d'un mètre de large est bien la seule porte d'entrée pour accéder au terrain.

 

SAM 3770BIS

 

La MATFORD est là. Dans un premier temps, je ne vois pas la 201 et je me dis qu'elle a peut-être été tronçonnée et sortie par petits morceaux puisque ce serait le seul moyen de l'extraire.....

 

SAM 3776

SAM 3773

SAM 3772

SAM 3774

SAM 3775

SAM 3782

 

...lorsque en y regardant de plus près, j'aperçois je chassis de la 201 reposant sur le capot de la MATFORD, posé sur ses roues arrières !!! Sans doute la mécanique a-t-elle été récupérée depuis toutes ces années. Le petit jardin est entouré de hautes maisons austères. Seul un hélicoptère pourrait désormais les sortir de là....

SAM 3771

SAM 3777

SAM 3778

SAM 3779

SAM 3780

SAM 3781

 

Compatissant à ce destin funeste, je laissse ces 2 captives à leur sort et je passe à nouveau cette barrière. La MATFORD me jette un regard envieux car cette seule porte de sortie vers la liberté est désormais hors d'atteinte pour elle, qui s'était pourtant garée en marche à sa place habituelle un soir, il y a plus de 60 ans, sans se douter de rien...

 

SAM 3783

 

L'indivision

 

"Sport national" en Corse, l'indivision conduit à des situations de blocage.

 

Si les héritiers ne demandent pas le partage des biens, ils se retrouvent en indivision or, pour les biens immobiliers, l'unanimité est requise sous peine de blocage de la succession.

 

Cette petite maison risque ainsi de rester longtemps en l'état, avec ce qu'elle abrite... Approchons-nous...

 

SAM 4867

 

Nous constatons que le temps s'est arrêté dans ce petit atelier qui fleure bon les années 30... Tout semble immobile, comme figé dans le temps....

SAM 4884

SAM 4883

 

Belle ambiance, n'est ce pas ? Il ne manque qu'une voiture au décor.......... La voici !!!

SAM 4885

SAM 4871

 

Il s'agit d'un cabriolet PEUGEOT 201 de 1930, stocké sur cales, paré pour une longue hibernation...

SAM 4866

SAM 4873

SAM 4872 

Jetant un coup d'oeil à l'arrière, j'aperçois le spider encore en place...

SAM 4880

 

...de même que les compas de l'armature de la capote

SAM 4888 SAM 4887

SAM 4886

 

Donnez-vous la peine d'entrer.......

SAM 4889

SAM 4877

 

  Serrez-vous un peu....

SAM 4890

SAM 4876

 

Accrochez-vous, je mets le contact...

SAM 4878

 

... je lâche le frein à main et crac ! je passe la première ! C'est parti !

SAM 4879

SAM 4895b SAM 4894 SAM 4875

 

Voilà, la promenade est terminée. L'heure est venue pour cette petite lionne de retourner à sa solitude, dans l'attente d'un redémarrage qui n'aura, cette fois, rien de virtuel.

201cab

 

En la quittant, je lui promets de passer prendre de ses nouvelles de temps en temps. Allez refuser ça à un regard si attendrissant.....

SAM 4882

Commenter cet article

L'amateur 02/03/2016 18:58

le temps semble être suspendu dans ce garage-atelier;tout est resté intact: les accsessoires, les
outils... quant à l'occupante des lieux : on souheterait vraiment que ce sympathique cabriolet
PEUGEOT circule à nouveau sur les routes corses !!
es tu retourné, depuis, rendre visite à cette" belle" mise en demeure?
bravo pour cette touchante histoire corse.

jean jo 02/03/2016 19:03

Et non ! La situation semble inextricable entre les héritiers.....

Bonnavent 18/01/2011 12:55


De bien belles histoires et assurément bien Corses aussi.
Au plaisir de vous lire et de découvrir d'autres belles photos.


jean jo 18/01/2011 15:16



Merci pour vore message !


 


Restez à l'écoute, d'autres nouveautés bientôt !!!



À propos

Collection de photos d'épaves automobiles en Corse